Protection incendie

les faits, noir sur blanc

ROCKWOOL Imagery, Firemen, smoke

La protection incendie des bâtiments dépend en grande partie de la tenue et de la réaction au feu des matériaux de construction utilisés. Dans l’Union européenne, ces matériaux sont classés en fonction de quatre essais au feu réalisés à petite échelle. Bien que ces tests soient objectifs, ils ne sont pas suffisamment représentatifs de la tenue au feu effective des matériaux d’isolation, en particulier dans le cas des panneaux sandwich. Il est dès lors recommandé de tenir compte également des résultats du Room Corner Test (essai de coin).

Les matériaux de construction sont rangés dans l’une des sept Euroclasses en fonction de leur tenue et de leur réaction au feu : A1, A2, B, C, D, E et F. La classe A1 représente la meilleure qualification tandis que la classe F est la plus défavorable (les produits non testés y sont également rangés). Pour parvenir à une classification objective, les matériaux de construction sont soumis à quatre tests à petite échelle : l’essai à la petite flamme, l’essai SBI (Single Burning Item), l’essai à la bombe calorimétrique et l’essai au four ISO. 

Nos applications